Exposition

*ANNULE * Exposition "L'amour en boîte"

Château de Saint-Maurice

Château de Saint-Maurice

Ve, le 11.09. au Di, le 15.11.2020
Vernissage 12.09.2020 à 14:00

À l’heure où l’on se courtise et se quitte par l’intermédiaire d’applications, cette exposition fait l’éloge de la lenteur, des mots choisis et de l’amour patient. Produite par le Festival de la correspondance de Mase (VS) et les Archives de l’Etat du Valais, elle met en lumière la correspondance amoureuse et tumultueuse échangée en Valais, au début du 19e siècle, entre la noble et riche protestante Eugénie de Treytorrens et le peu argenté notable catholique Charles d’Odet. Tout oppose ces deux tourtereaux qui se sépareront douze fois avant de rompre définitivement ! Un savoureux « match » amoureux, prolongé, pour l’occasion, par les lettres contemporaines de plus de dix autrices et auteurs de la Société des écrivains valaisans.

A découvrir du 12 septembre au 15 novembre 2020, dans les combles du Château. Accès sans supplément, inclus dans le billet d’entrée du Château.

 

Pierre-Charles-Marie-Louis d’Odet 1776 -1846

Fils de Louis d’Odet (1743 – 1836) et de Julie de Rivaz (1749 – 1820) Pierre-Charles-Marie-Louis d’Odet est issu d’une famille de confession protestante et aux biens essentiellement fonciers. En 1811, lorsqu’il rencontre Eugénie de Treytorrens, il est conseiller municipal de la ville de Sion et capitaine à l’armée. « Personnalité dont on loue l’honnêteté et le sérieux », il est cependant « malheureux avec les femmes ».  En 1820, il épouse Aglaé de Bons (1797 – 1864), avec laquelle il aura neuf enfants.

 

Françoise-Eugénie de Treytorrens 1785–1856

Fille de Samuel-Henry de Treytorrens (1740 – 1823) et de Françoise Borel (1763 – 1840), Françoise-Eugénie de Treytorrens est descendante d’une riche famille protestante. Elle grandit sur le domaine de Guévaux, au bord du lac de Morat. Elle y mène une vie privilégiée et reçoit une éducation soignée qui la prépare à briller en société. « Animée d’un instinct de catholicisme », elle caressera même l’idée d’entrer au couvent. En 1818, elle épouse Charles Stoecklin (1793 – 1842), notaire fribourgeois.

Réservation

Billets sur place, Gratuit avec 20 ans 100 francs valais, Gratuit avec Pass Bienvenue

Plus d'informations

Organisateur

Domaine

arts visuels
  • photographie, installation, autre
littérature
  • littérature spécialisée, poésie, roman, récit, théâtre

Type d'événement: Exposition

Public cible: Tout public

Lieu de l'événement

Château de Saint-Maurice

Route du Chablais 1
1890 St-Maurice

Carte

Agrandir la carte